Persans blancs Picture

English French

[Traduit par Patricia de Larminat, Chatterie Polychinelle.]

Ces dernières années, de grands changements se sont produits en ce qui concerne le nombre et les caractéristiques de ces magnifiques chats. Alors qu'autrefois, les yeux bleus étaient considérés comme une rareté, aujourd'hui il est devenu aussi rare de trouver des chats aux yeux jaunes lors de nos principales expositions. Le type le plus accompli du Persan Blanc se trouve parmi les chats importés. Il y a une certaine beauté de forme et de pelage soyeux que ne possèdent pas les chats élevés dans ce pays. Ils se distinguent également par une fourrure inhabituellement longue, une tête ronde, de petites oreilles et de splendides touffes de poils aux pattes.

Picture

'Jungfrau' père et grand-père de nombreux chats primés en Amérique.
(Photo: W. F. Arnold, Oak Park, Ill.)

Un des plus beaux chats blancs importés fut montré par Lady Marcus Beresford à l'exposition du Wesminster Cat Club en 1900. Les meilleurs juges déclarèrent qu'aucun reproche ne pouvait être fait à 'Nourmahal', mais sa carrière fut courte. Ces chats importés sont souvent d'un tempérament sauvage et bien qu'ils puissent être de bonne composition avec les humains, ils sont souvent extrêmement féroces avec leurs congénères. Il existe deux caractéristiques particulières des chats blancs : ils sont souvent sourds et ont souvent des yeux vairons. Assurément la surdité est un désavantage et en sélectionnant un chat blanc il faut s'assurer que son ouïe fonctionne. Inutile de dire que les voies de la Nature sont mystérieuses, car pourquoi cette race en particulier serait constamment touchée par la perte de ce sens ? Et également, pourquoi cette étrange répartition des couleurs dans les yeux ? On pourrait ne pas être surpris que les yeux des chats blancs soient parfois roses puisque leur nez est rose et leurs coussinets aussi. Comme chez les humains, on peut s'attendre à trouver des albinos parmi les chats, précisément blancs avec les yeux roses. Harrison Weir affirme n'en avoir jamais vus, bien qu'il soit confirmé que cela existe. Cependant, cette étrangeté d'yeux vairons semble n'exister que chez les chats blancs, les deux couleurs étant bleu et jaune. Occasionnellement, les chats blancs ont les yeux d'une splendide couleur aigue-marine. Et bien que cela soit vraiment peu commun, aucune couleur n'est autant en harmonie avec la pureté d'un pelage blanc que le bleu. Le ton ne devrait pas tant être couleur saphir qu'un profond bleu myosotis. Un des inconvénients des Persans Blancs est de les maintenir dans une condition de propreté immaculée. Ceci est parfaitement impossible s'ils vivent près ou en ville et par conséquent un chat blanc sale est un chat blanc gâché.

Concernant la reproduction de chats aux yeux bleus, des éleveurs chevronnés de ce type de chats m'ont affirmé que les chatons aux yeux bleus sont aussi fréquents issus de parents aux yeux vairons, ou du moins lorsque l'un des parents à des yeux de la sorte. Il est facile de dire si le chaton gardera sa couleur d'yeux ou si elle tournera au jaune. Si vers trois semaines, un mois, le bleu se teinte de vert, l'on peut sûrement, hélas, se faire à l'idée que ces chatons n'auront pas une carrière brillante à cause de leurs yeux jaunes. C'est une vraie pitié que d'essayer de croiser des chats blancs avec tout autre variété car le résultat sera probablement des chats aux couleurs bariolées. Il est fréquent que des chatons blancs, encore tout jeunes, aient des traînées de gris sur la tête mais elles disparaissent graduellement. En Amérique, les chats blancs semblent être les plus demandés et cette demande dépasse l'offre de Persans Blancs aux yeux bleus. Lors de la dernière exposition du Beresford Cat Club les inscriptions pour la catégorie « blanc » furent très nombreuses. La classification comprenait les yeux dorés et bleus pour les chats blancs et subdivisée selon le sexe. Toutes les catégories furent complètes. De l'autre côté de l'Océan, le chat de Mrs. Clinton, 'Lord Gwynne' a été distingué tout comme 'Paris' appartenant à Mrs Colboum.

Picture

"Ladysmith." Persan blanc appartenant à Mrs McLaren
(Photo: C. Reid, Wishaw.)

Il y a peu d'inconditionnels du chat blanc dans notre pays. Je peux citer Mrs Finnie Young et Miss Hunt qui sont probablement les éleveuses qui réussissent le mieux en Ecosse. Et au Sud il y a Mrs. Pettit et sa tribu de chats blancs aux yeux bleus que j'ai eu la chance de voir récemment. On ne peut imaginer de spécimens plus beaux et j'ai compté plus d'une douzaine d'adultes au long pelage, robustes beautés aux yeux bleus, se promenant dans les bois entourant la demeure de Mrs. Pettit près de St. Leonard-on-Sea. L'illustration montre Mrs. Pettit entourée par huit des ses charmants minets blancs. Mrs. Westlake, Mrs. Nott, Miss White Atkins, and Mrs. Kerswill sont toutes des éleveuses enthousiastes de Persans Blancs qui réussissent.

Plusieurs amateurs avertis et renommés possèdent un chat blanc au sein de leur élevage. Je peux citer l'Hon. Mrs. McLaren Morrison, la propriétaire de 'Musafer', un fameux chat importé, et Lady Decies, la précédente propriétaire de 'Powder Duff', qui a récemment été présenté à S.A la Princess Victoria de Schleswig-Hosltein. Il y a toujours une vive demande pour des chatons blancs soit comme gentils compagnons, ou s'ils ont la bonne couleur d'yeux, comme chats d'élevage. Et certainement quand on encouragera cette belle variété, il y aura une augmentation du nombre d'amoureux du chat blanc dont les charmes ont été chantés dans les contes de fées, les comptines et par les romanciers qui ont un certain penchant pour décrire des intérieurs habités par un magnifique Persan Blanc se reposant au coin du feu.

Je suis le débiteur de Miss Hunt pour les notes sur le Persan Blanc qui suivent. Son splendide chat blanc 'Crystal' est figuré sur une page précédente et par une malencontreuse erreur il est décrit comme étant la propriété de Mrs. Finnie Young:-

« Je considère que le Persan Blanc aux yeux bleus comme l'un des chats les plus intéressant à élever. Et d'après mon expérience ni plus difficile ou délicat qu'un autre Persan.

Cela fait presque quatre ans et le succès ne s'est jamais démenti. J'ai acquis 'Crystal' en 1898, à l'âge de quatre mois, et elle a été indubitablement un bon investissement. Sur les seize chatons blancs qu'elle a eus, dix d'entre eux ont eu les yeux bleus ».

Picture

Mrs. Pettit avec ses Persans blancs.
(Photo: Cassell & Co, limited.)


« Le meilleur chaton que j'ai possédé n'a jamais concouru. Il alla chez Mrs. Champion qui le considérait comme le meilleur et le plus sain des chatons pour son âge qu'elle n'ait jamais vu. Malheureusement, il mourut soudainement juste après qu'elle l'eut acquis. Il descendait du champion 'White Friar' issu de 'Crystal' et de la même portée que 'Jovial Monk' qui gagna beaucoup de prix pour Mrs Ward qui me l'avait acheté au Crystal Palace où il fut premier. 'Crystal' elle-même fut seulement battue par un chat blanc qui n'avait même pas les yeux bleux mais une fourrure splendide. 'Crystal', elle, n'était pas au mieux de ce côté. La plupart des juges s'accordent à dire que 'Crystal' est la meilleure femelle blanche aux yeux bleus du pays.

« La couleur des yeux chez les chatons blancs peut être déterminée bien plus tôt que les autres couleurs. Pour certains chatons, je le sais dès qu'ils ouvrent les yeux, pour les autres il me faut une quinzaine de jours. Les yeux sont généralement franchement bleus dès le début sans une touche de gris « chaton ». Je ne pense pas que le fait que les deux parents aient les yeux bleus influe sur le nombre de chatons qui auront les yeux bleus dans la portée. Si l'un des parents a les yeux bleus et l'autre des yeux vairons, le résultat est souvent tout aussi bon. Je connais une femelle aux yeux verts qui a eu une portée de trois chatons par le champion 'White Friar', tous ont les yeux bleus.

« Quant à la surdité, je ne peux pas la prendre en compte car elle apparaît souvent même si les deux parents ont une ouïe excellente. »

Picture

"Crystal " Chat appartenant à Miss M. Hunt
(Photo: C. Reid, Wishaw.)

« Depuis que Mrs Finnie Young et moi-même avons acheté 'White Friar' en 1900, les Persans blancs sont beaucoup plus nombreux en Ecosse, et la concurrence est maintenant très vive dans le Nord. 'White Friar' a eu une carrière pleine de succès depuis qu'il est entre nos mains, aussi bien en tant qu'étalon que sur les planches des salles d'exposition. Il continue à garder sa place malgré tous les nouveaux arrivants. Il a gagné seize premiers prix depuis 1900, sans compter la multitude de prix spéciaux et de finales »

Mrs Champion dont le nom est bien connu dans les cercles félins, et qui a maintenant quitté nos côtes pour l'Amérique, a beaucoup fait pour fonder une bonne et solide lignée de persans aux yeux bleus. Son célèbre 'White Friar' (appartenant maintenant à Mrs Finnie Young et à Mrs Hunt) est considéré à juste titre par le milieu comme l'un des plus beaux spécimens mâles de la race. Le seul chat à avoir pu certainement le battre était son fils 'White Tsar', né de 'White Witch' chez Mrs Champion. Ce chat qui aurait assurément pu avoir une carrière remarquable, fut vendu par Mrs Champion pour 20 £ à Mrs Colboum en Amérique. Il y arriva en mauvais état et mourrut peu après. Je me souviens avoir vu un chaton persan blanc absolument parfait chez Mrs Champion. Il était issu de 'White Friar' lui-même issu de 'Crystal'. Il avait des yeux d'un bleu étonnament profond, de petites oreilles, et une tête large et ronde, et à neuf semaines son pelage était long de presque trois pouces. Hélas ! bien que fort et bien portant, il fut prouvé qu'il était trop parfait pour ce bas monde, et 'Crystal Friar' succomba à une épidémie de gastrite faisant alors rage parmi nos compagnons félins. Si je me réfère aux Persans blancs qui furent encensés par la critique en leur temps, je garde en mémoire l'allure magnifique, la taille et le pelage de 'Masher' appartenant à Mrs. Lee. Il fit un véritable tabac lors de l'exposition de Crystal Palace en 1890. Cette passionée acheta 'Masher' 21£, mais son parcours en exposition fut stoppé par un accident. A cette époque, ce chat était remarquable pour ses yeux bleus admirables.

Le renommé Mr. A.A.Clarke, éleveur et juge, dont le nom est plus particulièrement associé aux Persans bleus, posséda une femelle réputée qui s'appelait 'Miss Whitey'. Je me souviens que ce chat réellement remarquable fut exposé en 1887 au Crystal Palace, puis l'année suivante où, agée de quatre ans, elle obtint le premier prix et une médaille d'argent dans une catégorie difficile de neuf femelles en compétition. Il me semble que ces chats, si je me souviens bien, apparaissaient une fois et demie plus grands que les champions d'aujourd'hui. Ets-ce dû à une fourrure plus fournie ou une constitution plus forte ? Je n'ai pas encore le recul suffisant pour pouvoir me prononcer.

Picture

'White Butterfly', appartenant à Miss White Atkins.
(Photo: E. E. Lipputt, Leamington.)

Parmi les champions réputés et les reproducteurs Persans blancs d'aujourd'hui, je dois mentionner le massif 'White Knight' de Miss Atkins. Sa large tête est remarquable et s'impose immédiatement à l'attention des juges. 'Blue-eyed Wanderer' de Miss Harper possède de grandes qualités et une superbe fourrure. Il était réellement un vagabond d'un faubourg londonnien et bien que qualifié « d'éleveur et de pedigree inconnus », il a toujours soutenu la comparaison dans la catégorie des Persans blancs lors de nos plus grandes expositions. Mrs. Westlake, Mrs. Pettit, Mrs. Finnie, and Miss Hunt possèdent toutes des chats blancs importés qui ont tous des ascendances de haute qualité, et une descendance qui gagne de nombreux prix. Il n'y a pas eu véritablement de femelle Persanne blanche exceptionnelle d'exposée avant la présentation de 'Nourmahal' de Lady Marcus Beresford - exception faite de 'Crystal' de Mrs. Hunt et de la délicieuse 'Piquante Pearl' de Mrs. Pettit, issue de son mâle reproducteur 'King of the Pearls' et de 'Beautiful Pearl'. Ce chat atteint pratiquement la perfection et a reçu les plus hautes distinctions lors de ses présentations. Mrs. Pettit a débuté l'élevage des Persans blancs en 1896 et est toujours resté fidèle à cette race depuis. Cette éleveuse enthousiaste accompagne toujours ses chats en exposition et ne présente jamais ses précieuses Pearls dans les manifestations mixtes de moindre importance. J'ai toujours entendu dire que les chats blancs étaient difficiles à manier et l'avis qualifié de Mrs. Pettit à ce sujet est le suivant : « Sans aucun doute, les Persans blancs aux yeux bleus sont les chats les plus délicats qui soient ». Une autorité bien connue en matière de chats écrit ceci à l'un des journaux félins : « Que de changements dans la catégorie des chats blancs, poils courts et longs ! Il y a quelques années, les chats blancs aux yeux vert ou jaunes gagnaient fréquemment des prix, et les chats aux yeux bleus étaient considérés comme une rareté. Maintenant, les chats aux yeux bleus ont fait leur chemin et les juges sont de plus en plus exigeant quant à la qualité de la profondeur et les nuances de teinte du bleu. Si nous pouvions obtenir un persan Blanc qui aurait les yeux glorieux du Siamois, ce serait un véritable joyau ! ».

Un gentleman qui a vécu dix ans dans l'Assam affirme qu'il n'a jamais vu de chats aux poils longs dans cette partie de l'Inde, excepté les Persans blancs. Il raconte également une amusante anecdote sur la façon traditionnelle d'obtenir un chat de cette espèce comme animal de compagnie : « Vous donnez vos instructions à un indigène qui se propose de vous en procurer un contre une certaine somme ; il ne vous dit en rien par quels moyens ni où il compte le trouver. Environ une semaine plus tard, il revient avec le chat et demande son argent. Tout se passe pour le mieux avec votre nouvelle possession pour un moment quand soudain et de façon incompréhensible votre animal disparaît. Vous vous rendez alors chez un de vos amis ou une de vos connaissances et à votre grande surprise, sur le fauteuil, lové confortablement se trouve votre chat ! Ainsi, on voit un indigène rusé se constituer un petit revenu à partir d'un seul chat, qu'il récupérait chez son acquéreur initial pour le revendre calmement à l'un de ses voisins. »

Picture

Mâle importé aux yeux bleus, "Musafer."
(Photo: V. R. Clarke, Thirsk.)

Mrs Clinton Locke, présidente du Beresford Cat Club, a possédé de magnifiques Persans blancs qu'elle importait. Cette dame écrit ceci à la revue « Nos chats » : « Le premier Persan que j'ai eu m'a été amené de Perse il y a de nombreuses années par un voyageur distingué ; ses yeux était couleur ambre, ce qui montre bien que les chats blancs importés de leur pays d'origine n'avaient pas toujours des yeux bleus. Les descendants de ce chat, croisés avec des chats aux yeux ambre ou à des chats aux yeux bleus, avaient tous des yeux bleus. Deux chats aux yeux vairons donnèrent aussi des chatons aux yeux bleus ; mais un couple de chats aux yeux bleus ne peut avoir que des chatons aux yeux bleus à chaque portée. »

L'un des amateurs et éleveurs de Persans blancs les plus persistants et constants est Mrs Westlake, aussi je suis heureuse de pouvoir de mettre en avant son expérience de cette race.

Mrs Westlake, écrivant de Camden Town, dit:

« Ma connaissance des Persans blancs commença il y a quelques années, quand j'importais une chatte blanche comme animal de compagnie. J'ai été si charmée, et bien qu'à Londres un chat blanc semblerait le moins désirable, je me décidais à importer deux femelles aux yeux bleus pour les reproduire. Ce fut une portée issue de ces deux chats qui me donna l'envie de tenter des expositions. Cette portée n'était composée que de chatons aux yeux bleux, d'un ton de bleu exceptionnellement profond. Bien sûr, depuis, les portées suivantes m'ont donné l'occasion de raconter d'autres histoires, et des chatons aux yeux dépareillés ont souvent été majoritaires. Cette bizarrie de la nature liée aux chats blancs semble inexplicable. Les deux couleurs sont souvent le jaune et le bleu, mais j'ai déjà vu du vert et du bleu. J'ai aussi observé une lueur plus vive de l'un de deux yeux bleus.

« Il y a une croyance populaire disant que la plupart des chats aux yeux bleus sont sourds. Tout ce que je peux dire, c'est que je n'ai jamais eu un chat blanc aux yeux bleus qui fut sourd. J'ai en revanche souvent recontré des chats sourds ou avec une ouïe défaillante. Encore une fois, c'est une bizarrie inexplicable.

« On dit souvent que les Persans blancs sont très difficiles à reproduire et à élever. Leur délicatesse à mon avis repose beaucoup plus dans leur robe que dans leur constitution ; bien sûr, tout cela en comparaison à d'autres variétés étrangères, dont aucune n'est aussi robuste que les Bristish. »

Picture

"Crystal," appurtenant à Mrs. Finnie Young.
(Photo: C. Reid, Wishaw.)

« Quelques remarques à propos du toilettage des chats blancs peuvent être utiles. En tant qu'habitante de Londres, il est inutile de vous dire qu'à moins de m'occuper personnellement de mes matous de temps à autre, ils ne seraient pas toujours comme je le désirerais dans la condition d'être exposés. Quelques amateurs lavent leur chat blanc, mais je suis arrivée à la conclusion que ce traitement rend leur pelage moins soyeux et doux. Aussi, c'est pour cette raison, et parce qu'un chat peut toujours attraper froid, surtout en hiver, que je suis une avocate du nettoyage à sec, et suggère l'utilisation de terre à foulon blanche pressée de chez Pear's. L'une des méthodes consiste à placer le chat sur un grand drap ou serviette, mélanger un peu d'ammoniaque à de l'eau chaude, y tremper ses mains et les passer encore et encore dans la fourrure pour l'humidifier sans pour autant la tremper. Ensuite, saupoudrer la robe avec la poudre ; en garder l'animal près d'un feu de cheminée, celui sèchera bien vite. Ensuite, frotter la fourrure avec une serviette douce, et enfin brosser soigneusement avec une brosse propre et pas trop dure. Vos efforts seront récompensés, et bien que la minette puisse être considérablement ennuyée par l'opération, elle ne le sera pas autant que par un bain. Je trouve que les femelles blanches sont beaucoup plus attentives à leur toilette que les mâles, dont la nature orientale, pleine de langueur et d'indolence, semble plus présente. J'ai remarqué - et sans contestation cela est plus évident chez la race blanche- qu'à peine les chatons échappés du contrôle maternel, les chatons montrent une antipathie marquée à garder leur robe dans une condition décente. Parfois, ils feront une faible tentative de toilettage, mais quelque chose captera leur attention, et les voilà partis tout excités, ou peut être qu'une soudaine fatigue les fera tomber de sommeil pendant leur toilette. Aussi, les chatons blancs présenteront très vite une apparence des plus négligées, et la pauvre mère les regarde tristement, comme si les charges de la famille la dépassaient, et qu'elle ne désirait plus reconnaître ce qui autrefois faisait sa fierté et sa joie : une portée immaculée !

Il a été dit que les chats blancs manquent d'expression, sans doute à cause d'une absence de marquage qui ne peut rajouter du caractère à leur face ; mais les éleveurs de chats blancs m'appuyeront pour dire que leur expression a plus de force puisqu'elle n'est soulignée par aucun marquage. Je trouve que les chats blancs sont très affectueux, et très conservateurs dans leurs goûts. J'ai possédé plusieurs Persans blancs avec des yeux verts aiguemarine clairs, et bien qu'ils ne correspondent pas au standard, je dois dire que leur beauté était frappante et très peu commune. Certains Américains m'ont proposé des prix élevés pour mes femelles blanches importées, mais ma 'chérie aux yeux bleus' passera, je le pense, la fin de ses jours avec sa maîtresse dévouée, dans ce cher, sale et vieux Londres. »